La Maison pour la danse de Québec est un centre chorégraphique de services dont la raison d’être est le soutien à la pratique artistique professionnelle de la danse ainsi qu’à son développement.


Historique

Le Groupe Danse Partout travaille activement à la réalisation de ce projet porteur depuis 2008. Les étapes complétées incluent : la préparation d’un audit technique (2011), l’acquisition de l’édifice (2013), le dépôt d’un programme fonctionnel et technique détaillé (2014), l’élaboration du plan de projet et du montage financier (2014), l’engagement des professionnels et la réalisation des plans et devis préliminaires (2015), l’engagement de l’entrepreneur général et la mise en oeuvre du chantier (2016), la fermeture du chantier et la livraison de l’édifice (2017).

Site du groupe

Mission

Servir et accompagner le développement et la vision des artistes et organismes professionnels en danse en soutenant leur pratique au sein d’un lieu ouvert et rassembleur.


Vision

Foyer de recherches et d’échanges artistiques, la Maison pour la danse se veut un levier visant la croissance et l’épanouissement soutenus de la communauté professionnelle de la danse à Québec. Elle anime, inspire et supporte les artistes tout en alimentant un dialogue ouvert avec la société.


Mandat

Offrir des services techniques et pour les artistes de la danse, tels que :

– Six studios adaptés à la pratique professionnelle de la danse à des tarifs abordables;
– Des ressources et des équipements spécialisés;
– Des bureaux administratifs et des espaces de travail collaboratif aux artistes et organismes professionnels en danse.

Offrir une programmation de services de développement professionnel et artistique pour les artistes de la danse, tels que :

– Des laboratoires de recherche;
Différentes initiatives du milieu;
Des activités de médiation culturelle;
– Des projets d’échange et de partenariats avec d’autres structures nationales et internationales.


La Maison pour la danse est membre du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, du Regroupement québécois de la danse et du Réseau Les Arts et la Ville.

La Maison pour la danse est fière d’avoir rejoint le mouvement des Porteurs des droits de l’enfant de la ville de Québec en 2017.