La Maison pour la danse et Le fils d’Adrien danse sont heureux d’annoncer la sélection d’Alice Vermandele pour la deuxième édition du programme de mentorat dédié aux chorégraphes. Cette récente initiative vise à accompagner un·e chorégraphe afin qu’il·elle puisse développer sa signature chorégraphique.

Ce programme a été développé pour soutenir la relève sur la durée. Il se déploie sur trois ans afin de toucher aux divers aspects de la création : processus de création, production et diffusion.

Lors de cette première phase du programme, le mentor Harold Rhéaume plongera avec Alice Vermandele dans la méthodologie en évaluant de manière critique son parcours et ses expériences chorégraphiques. Un accompagnement adapté à ses besoins lui sera offert par Harold et son équipe dans le but de réaliser ses objectifs à moyen et à long terme.

Je suis très heureuse d’embarquer dans ce programme de mentorat avec Harold, Caroline et l’équipe du Fils d’Adrien danse. Je me sens avide de conseils et d’outils et je me sens choyée de plonger dans mon processus chorégraphique sous leurs regards expérimentés qui sauront me guider et m’aider à m’accomplir en tant que chorégraphe de la relève.

Alice Vermandele

Être artiste associé de la Maison pour la danse implique la responsabilité d’agir de façon significative dans ma communauté. Le programme de mentorat est un premier projet d’envergure répondant à notre mission commune de développer des outils pour nos créateur·rice·s, des opportunités d’approfondissement de leur démarche artistique à long terme.

Harold Rhéaume

Alice Vermandele a débuté ses échanges avec l’équipe du F.A.D. en décembre 2022. Des fragments de ces instants en studio seront révélés tout au long du processus.

Regard sur la phase 1 avec Alice Vermandele

Le public est invité à une sortie de résidence pour découvrir le fruit de son travail réalisé durant la première phase de son mentorat, le vendredi 27 janvier à 14 h à la Maison pour la danse.

À propos d’Alice Vermandele

© Elias Djemil

Alice est une artiste de la relève en danse contemporaine, établie principalement dans la Ville de Québec. Elle a gradué de la formation supérieure en danse contemporaine de l’École de danse de Québec en 2019. Depuis, elle tente de trouver son chemin et son équilibre à travers les différents aspects de sa carrière artistique. On peut notamment la voir comme interprète à travers différents projets tels que le Papillon blanc danse et Everytime I come up for air — Solo pour Alice, chorégraphié par Daina Ashbee, ou durant Osez! En solo 2022. En tant que créatrice, Alice travaille sur différents projets qui traitent des féminités, de l’enracinement/déracinement et de l’affirmation de nos identités multiples.

Alice a également une pratique en arts multidisciplinaires, notamment au sein de son collectif les Indiscipliné.es, avec qui elle a réalisé une première œuvre Les théories de l’effondrement – Phase A, présentée au Mois Multi 2020. Elle est depuis 2022 codirectrice générale et artistique des Chantiers / constructions artistiques.

Avant de faire carrière en danse, elle a étudié à l’Université Laval où elle a obtenu son baccalauréat en Histoire de l’art.

Première édition du programme

Sélectionnée pour la première édition du programme de mentorat, Marie-Chantale Béland a débuté ses échanges avec Harold Rhéaume au mois de mars 2022. Elle entamera la deuxième phase de l’accompagnement au printemps 2023.

À propos de Marie-Chantale Béland

Artiste en danse, Marie-Chantale œuvre comme interprète depuis 2016. Sa première pièce chorégraphique, Souvenir de Mariage, a été présentée à La petite scène à Québec en 2017. Depuis, elle poursuit sa démarche chorégraphique, en 2020 et 2021, avec le projet À toutes les dames qui portent un jupon, inspiré d’archives personnelles ayant appartenu à sa mère.

Sa démarche dénote une fascination pour l’expressivité des yeux et des mains. Elle se questionne sur comment, par la danse, magnifier le geste quotidien et le rendre communicable, comment mettre en scène des moments intimes en les transformant hors de leurs contextes initiaux. Son travail est légèrement teinté d’humour et explore une tension palpable entre retenue et abandon du geste dansé.


Le programme en bref

Phase 1 :
• Mentorat avec Harold Rhéaume;
• 3 semaines de travail en studio;
• Un cachet pour le·la chorégraphe et ses collaborateur·trice·s;
• Une sortie de labo permettant de partager le fruit de la recherche au public.

Phase 2 :
• 2 semaines de labo avec mentorat par Harold Rhéaume;
• Un accompagnement sur le plan des communications, de la direction et du développement de projet.